frenhaessw

Premier forum africain sur les mines: désormais une gouvernance des Africains, par des Africains et pour des Africains

Premier forum africain sur les mines qui s'est tenu dans la capitale ghanéenne, Accra, du 13 au 15 novembre 2019. Sous le thème : regarder en arrière et aller de l'avant, la commission de l'Union Africaine à travers son Département du Commerce et de l'Industrie, célèbre les dix ans de la vision minière africaine, depuis son adoption. Une providence, le Ghana faisant partie des premiers Etats à avoir ratifié cette vision pour permettre un développement durable et socioéconomique qui soit à la fois transparent, équitable et à travers une exploitation optimale des ressources naturelles du continent. Soutenue dans son élan par le gouvernement du Ghana, le PNUD, le Groupe de la Banque Africaine de Développement, la Commission Économique pour l'Afrique, l'IGF et le CONNEX SUPPORT UNIT, il est question à présent d'apprendre de son passé, afin d'envisager un futur meilleur du secteur minier, dans l'intérêt total et exclusif des Africains.

17 Nov 2019    

Pour Hussein Hassan Hussein, directeur du Département Commerce et Industrie de la Commission de l'Union Africaine, "ce forum offre à tous la possibilité de débattre franchement de toutes les questions politiques émergentes et récurrentes dans le secteur et de décider de l’orientation de l’avenir du secteur minier africain".

En effet, les économies africaines riches en ressources ont, semble t-il, compris que la force du secteur minier passe par l'unité des efforts nationaux des pairs du continent, pour un partenariat gagnant-gagnant.

De plus, les liens miniers seraient limités lorsqu'il s'agit d’un seul pays. Pour cause, il ya une certaine réduction des économies d’échelle. D'où la naissance de stratégies minières des Communautés économiques régionales (CER) en Afrique de l’Ouest ( CEDEAO), en Afrique de l’Est (CEA) et en Afrique Australe. Plus que de la différence, il est question de complémentarité dans le sillage de la vision minière africaine, conformément au Plan d'action de Lagos adopté en 1980.

Corps diplomatiques et responsables de gouvernements, experts de l'industrie minière, acteurs de la société civile, ils ont tous répondu présents et chacun a manifesté dans son domaine respectif, le désir de voir, plus qu'auparavant, cet idéal se réaliser. Il faut dès maintenant, combler le fossé entre l'énorme richesse des sols africains d'une part, et d'autre part, la misère exacerbée dans laquelle gît la majorité des pays africains. Ceci passe par exemple par l'action du centre africain sur le développement des minerais, qui consiste à renforcer la sensibilisation sur la pertinence pour chaque pays de développer ses visions minières.
En outre, ces communautés économiques régionales pourraient booster leurs rôles de facilitateurs, dans le même temps que les Etats africains procèdent à l'adoption et la mise en œuvre à grande échelle des politiques conformes à la vision, des stratégies et des cadres appropriés.

Cet événement offrira à la Commission de l'Union africaine et aux partenaires de mise en œuvre de la vision, l'occasion d'engager un débat de réflexion sur les principales réalisations et les grandes étapes franchies, afin de permettre au continent de se préparer à saisir les opportunités du futur.
Ces discussions seront par la suite soumises à des politiques stratégiques lors du prochain Sommet de l’Union Africaine pour adoption. Un baptême du feu qui s'inscrira dans le temps, car désormais, un forum africain sur les mines se tiendra tous les ans entre les mois d'octobre et novembre. Le rendez-vous est donc pris pour les acteurs du secteur minier, pour faire du passé africain, un lieu de référence, et non de résidence.

Lynda SIBAFO, envoyée spéciale à Accra au Ghana

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde