frenhaessw

RCA : HRW dénonce la mort de 32 civils

L'ONG Human Rights Watch a dénoncé jeudi l'assassinat de 32 civils en Centrafrique en décembre par un groupe armé issu de l'ex-rebellion Seleka.

17 Fév 2017    

Hrw qualifie ces exécutions de "crimes de guerre" et affirme que ce groupe commet des meurtres sans crainte de punition malgré la présence de forces de maintien de la paix des Nations unies" (Minusca

"Dans la ville de Bakala, le 12 décembre (2016 ndlr), des rebelles de l'Union pour la Paix en Centrafrique (UPC) ont exécuté 25 personnes qui avaient été convoquées dans une école pour ce qu'elles croyaient être une réunion", indique un communiqué de Human Rights Watch (HRW).

Bakala est située dans la préfecture de la Ouaka (centre), où des affrontements meurtriers opposent régulièrement des factions rivales de l'ex-séléka, près de la ville de Bambari.

La Centrafrique peine à se relever du conflit provoqué en 2013 par le renversement de l'ex-président François Bozizé par la rébellion Séléka.

La contre-offensive des anti-balaka a provoqué des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

L'intervention de la France et des Nations unies a ensuite permis la fin des massacres de masse.

Faustin Archange Touadéra a été élu et le calme relativement revenu dans le pays mais des groupes armés maintiennent une insécurité permanente dans plusieurs régions du pays.

Avec bbc

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde