frenhaessw

Bénin – Présidentielle 2021: partira, partira pas ? Patrice Talon maintient le suspense

Partira-t-il ? La question focalise les attentions et préoccupe plus d’un, à quelques mois de la présidentielle au Bénin. Mais la position de ses soutiens est sans équivoque. Patrice Talon doit briguer un second mandat, conformément à la constitution, mais la position de l’actuel locataire du palais de la Marina est en demi-teinte.

22 Jui 2020    

 Arrivé au pouvoir dans une liesse populaire, le 06 avril 2016, et porteur d’un espoir messianique, Patrice Talon a bouclé, il y a deux mois déjà, 4 ans à la tête du Bénin. Dans quelques mois donc, le premier magistrat du pays viendra au terme de son premier mandat constitutionnel. Conformément à ses dires, lors de la campagne présidentielle, l’homme fera un seul mandat et donc non partant pour les consultations électorales de 2021. Mais le doute persiste au fur et à mesure que l’on s’achemine vers le scrutin présidentiel de 2021.

Promesse électorale ?

A dix mois de la présidentielle, le locataire du palais de la Marina maintient le suspense. Patrice Talon est mi-figue, mi-raison. Qu’il vous souvienne que le Président de la République, au détour d’une interview accordée aux médias internationaux, avait promis aviser, quant à sa candidature pour le scrutin présidentiel prochain. Une plaisanterie de mauvaise facture pour une frange de ses soutiens (présidentiables) qui se sont sentis floués par cette déclaration du premier magistrat.

Car Patrice Talon a été formel lors de la campagne électorale à travers le slogan ‘’surgir, agir et disparaître’’. Une position qu’il a réitérée lors de la prestation de serment, le 06 avril 2016. ‘’Je ferai de mon mandat unique une exigence morale’’. Interviewé en début d’année par VOA Afrique pour lever l’équivoque, Patrice Talon a déclaré que son souhait est de faire des résultats. « Ce qui se passera en 2021 dépend de plusieurs paramètres », a-t-il lancé. Patrice Talon rétropédale et jette la confusion dans les esprits.

Des appels incessants

La position des sbires de la mouvance est sans ambiguïté. Et les appels se succèdent, invitant le chef d’Etat à renoncer à ses dires, quant à sa promesse sur le mandat unique. Députés, préfets, politiques et autorités diverses, membres de la mouvance présidentielle, se bousculent et se piétinent pour supplier Patrice Talon à briguer un second mandat. Dans le lot, les jeunes patriotes jadis appelés fous du roi, qui au cours d’une sortie médiatique en début de semaine, ont déclaré "si Patrice Talon refuse, on va l’obliger à être candidat’’. Les déclarations de cette allure foisonnent, mais l’intéressé semble ne pas en faire une préoccupation majeure ou du moins n’en donne pas l’impression.

Des présidentiables sur le carreau

La candidature prochaine de Patrice Talon va phagocyter l’avenir politique de certains collaborateurs, notamment ceux qui nourrissent l’ambition d’accéder à la magistrature suprême du pays. Si d’autres clament haut et fort le retour de Talon aux affaires en 2021, certains, tapis dans la mouvance, font feu de tout bois pour que l’actuel locataire du palais de la Marina renonce au scrutin présidentiel.

Patrice Talon, fin stratège avec une longueur d’avance inouïe sur ses challengers, maintient le suspense, pendant que le sujet constitue le chou gras des conversations dans les milieux politiques.

Partira-t-il ? Briguera-t-il un second mandat ? La problématique reste entière.

 

   Source: Benin Web TV

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde