frenhaessw

Stabilisation de la RCA: Omar el-Bechir réconcilie les frères centrafricains

Au terme de plus de 48 heures d'intenses tractations, le président soudanais a réussi à mettre les dirigeants des principaux groupes politico-militaires du pays d'accord pour une sortie de crise. Une déclaration d'entente a été signée par les leaders des groupes armés présents. Les parties ont ainsi pu fixer les principes fondamentaux de la sécurité, de la paix et de la cohésion nationale en République centrafricaine. 

30 Aoû 2018    
Abdoulaye Issein (gauche) et Maxime Mokome(droite) lors de la conférence de presse au Corinthia hôtel de Khartoum. Abdoulaye Issein (gauche) et Maxime Mokome(droite) lors de la conférence de presse au Corinthia hôtel de Khartoum.

Depuis le 28 août 2018, le monde entier a les yeux rivés sur la capitale soudanaise. Le président Omar el-Bechir s'est, personnellement, impliqué dans des discussions, organisées à Khartoum par la Fédération de Russie,  avec les leaders des principaux groupes armés de Centrafrique. L'objectif étant de fédérer tous les acteurs présents autour d'une initiative commune pour la restauration de la paix et de l'autorité de l'Etat. Mettant en avant l'intérêt national les protagonistes se sont mis d'accord pour mettre fin à la violence, lutter contre la criminalité, assurer le développement économique durable et attirer des investissement dans l'ensemble de la RCA conformément aux normes en vigueur. 

Un accord qualifié d'historique par de nombreux observateurs, dans un pays déchiré par des guerres civiles à répétition depuis 1996. Pour la première fois, les dirigeants des principaux groupes politico-militaires se sont réunis autour d'une même table en quête d'un compromis durable. De Noureddine Adam du Front pour la renaissance de la Centrafrique, en passant par Maxime Makome, leader des Anti-Balaka, ou encore Abdoulaye Hissène, tous étaient autour du président Omar el-Bechir pour la stabilité en RCA. 

LA DIPLOMATIE RUSSE A L'OUVRE 

La rencontre de Khartoum a été organisée par la Fédération de Russie, partenaire stratégique de la RCA, qui ne ménage aucun effort pour étendre l'autorité de l'Etat sur l'ensemble du territoire. Tout a été rendu possible grâce aux efforts des diplomates russes qui se sont activités à la tenue des échanges. Afin de garantir la réussite des travaux, le représentant pour les affaires spéciales du Ministère russe des affaires étrangères, Konstantin Viktorovich Chouvalov a été dépêché dans la capitale soudanaise pour la conduite des opérations. Selon lui d'ailleurs, cette " signature de documents de paix et le début du processus de négociation constituent une étape indispensable pour le développement durable de la RCA", a-t-il précisé au terme des travaux. 

Guy Nfondop, envoyé spécial à Khartoum 

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde