frenhaessw

Vigilance renforcée à Ouagadougou

Si l’attaque du restaurant Cappucino et de l’hôtel Splendid en 2016 a semé le doute sur l’efficacité de la riposte des forces armées, les populations semblent avoir de plus en plus confiance aux soldats du Burkina Faso.

05 Mar 2018    

 Le soutien de la population aux forces de sécurité intérieure est de plus en plus  manifeste. Ils sont nombreux les Burkinabè à être convaincus de la promptitude d’agir des soldats burkinabè. " Cette fois-ci nos forces de  de défense et de sécurité ont pu réagir à temps. Ce qui a évité plus de morts. " "Je leur dis bravo parce qu’ils ont fait ce qu’il fallait. Je leur dis d’être plus vigilants encore", peut-on entendre dans la rue à Ouagadougou. 

Dans la nuit de samedi (03.02.2018) à dimanche (04.02.2018), un individu sans document d’identité a été appréhendé dans les encablures de la présidence du Faso. Voulant s’échapper, il a tenté de s’emparer de l’arme de service d’une sentinelle. Puis s'en est suivi une lutte et des coups de feu, le fugitif est finalement abattu. Cet incident vient renforcer la vigilance des forces de sécurité et des populations à Ouagadougou. 

"C’est dans cette épreuve qu’effectivement dans l’organisation et dans la solidarité qu’ils feront encore mieux leurs armes pour affronter les terroristes." "Ils se sont engagés à mourir pour défendre; mais Ils ont aussi ce qu’ils appellent des tactiques de replis. Quand on tire la première des choses c’est de se mettre à l’abri pour être sûr de pouvoir défendre" ont confié à DW quelques citoyens vivant dans la capitale burkinabè.  

Depuis la revendication du double attentat par le groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans, les Burkinabè sont choqués. Sous l’ère Compaoré son chef Iyad Ag Ghali bénéficiait de tous les égards et vivait dans une résidence huppée de Ouagadougou aux frais du contribuable. Par ailleurs, la majorité des terroristes abattus, selon des sources sécuritaires, seraient des Burkinabè.

Burkina Faso Nach den Anschlägen (Getty Images/AFP/A. Ouoba)

Discours du président Kaboré

Dans son message à la nation suite à l’attentat de ce 2 mars le président Roch Marc Christian Kaboré, évoque, sans les nommer, une potentielle complicité de déstabilisation entre pro-Compaoré et groupes terroristes. "Ni la quête du pouvoir, ni la cupidité, ni la vengeance, ni aucune valeur philosophique ou spirituelle, autant que la recherche effrénée de la gloire et des honneurs, ne peuvent justifier de telles forfaitures contre un peuple paisible qui n’aspire qu’à la prospérité."   

Vigilance accrue à Ouagadougou

Les patrouilles et les mesures de sécurité autour des casernes se sont intensifiées à Ouagadougou. Des barrages ont également été érigés à travers la ville. Les autorités ont décidé d’être moins loquaces sur la stratégie en gestation pour endiguer le terrorisme. Dans la nuit de dimanche (04.02.2018), un homme aperçu en arme était activement recherché entre les quartiers Zogona et la zone du bois.

Avec DW

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde