frenhaessw

Burkina Faso : Réduction du train de vie de l'Etat sous Sankara

Thomas Sankara était connu pour sa rigueur dans la gestion des deniers publics.

15 Oct 2017    
Réduction du train de vie de l'état sous Sankara Réduction du train de vie de l'état sous Sankara GETTY IMAGES

Le président du conseil national de la révolution avait réduit le train de vie de l'État. La rigueur dans l'utilisation des maigres ressources du pays était l'un des crédos du gouvernement de Sankara. Les groupes d'animation révolutionnaire comme les pionniers et les colombes, orchestres qui multipliaient les prestations au Burkina Faso et à dans d'autres pays africains, peuvent en témoigner.

Les cachets de chaque prestation allaient jusqu'à 15 millions de Francs CFA mais rien ne revenait à Fatou Diallo, chef d'orchestre, ni à ses camarades. ''Nous n'avions même pas droit aux frais de mission. Tout était rendu au trésor... mais il ne traversait la tête de personne de réclamer quoi que ce soit, bien au contraire'', explique Fatou Diallo.

Sous la révolution, les véhicules de standing étaient interdits aux hauts responsables. Le président et ses ministres circulaient en Renault 205 pour faire des économies.

Les principaux responsables du régime n'avaient pas d'avantages particuliers ; au contraire, ils devaient donner l'exemple.

Selon certaines sources, à son arrivée au pouvoir, le président du Faso avait découvert une commande de véhicules de haut standing pour un montant de 50 millions de f CFA; il a contacté les fournisseurs pour prendre des tracteurs à la place.

Autre aspect mentionné avec nostalgie par ses proches, tous les cadeaux et émoluments qui lui étaient donnés revenaient au trésor public. Jusqu'à aujourd'hui, on peut voir dans son village sa résidence en brique faite de banco.

La modeste bâtisse est complètement en ruine tout comme sa maison familiale dans la capitale Ouagadougou. Les sanctions des fonctionnaires sous la révolution étaient bien souvent pécuniaires. En cas de faute, des retentions étaient faites sur les salaires pour la construction des infrastructures.

Avec BBC

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde