frenhaessw

Congo : les Sassou-Nguesso au centre d’une affaire de blanchiment d’argent

Global Witness accuse Denis Christel Sassou-Nguesso de détournement et de blanchiment d’argent. Cinquante millions de dollars, c’est le montant détourné par le fils du président Denis Sassou-Ngesso.

07 Aoû 2019    

 L’ancien directeur adjoint de la Société nationale des pétroles du Congo et actuel membre du parlement de son pays, est accablé par une enquête sur le blanchiment d’argent à partir de documents dont dit disposer l’ONG britannique. Maria Abreu, auteur de ce rapport précise:

"Pour nous, ça met en évidence de graves faiblesses dans le système de lutte contre le blanchiment d’argent au niveau mondial, parce que l’argent est passé par six différents pays européens, mais aussi les Etats-Unis et les Îles Vierges Britanniques."

Claudia Sassou Nguesso a utilisé des millions de dollars pour un appartement...

Ce n’est pas la première fois qu’un enfant Sassou-Nguesso est au centre d’un scandale financier. Claudia Sassou-Nguesso fille du président, elle aussi membre du parlement congolais et directrice de la communication présidentielle, avait déjà été épinglée en avril par un autre rapport de Global Witness, pour un montant de 20 millions de dollars.

Selon Global Witness, elle aurait utilisé l’argent sale pour acquérir un appartement de luxe à New-York, dans le complexe hôtelier du président américain Donald Trump.

Sur place à Brazzaville, l’information n’agite pas outre mesure l’opinion.

Mais Brice Makosso, secrétaire permanent de la Commission Justice de l’Eglise catholique et membre de la campagne "Publier-ce-que-ce vous-payez", accuse le laxisme de la communauté internationale.

"Ça fait partie de notre quotidien d’apprendre ces scandales à répétition au Congo Brazzaville. Nous regrettons malheureusement que le FMI qui est actuellement en Programme avec la République du Congo n’ait pas tenu en ligne de compte ces scandales à répétition, mais aussi l’absence de volonté politique de la communauté internationale."

Les justices françaises, portugaises et américaines ont été saisies par Global Witness.

Car cinquante millions et vingt millions de dollars présumés détournés par deux enfants Sassou-Nguesso c'est énorme ! Ce sont des sommes qui pourraient permettre de construire et équiper plusieurs écoles, hôpitaux, et aideraient aussi à moderniser les infrastructures de communication au Congo-Brazzaville, selon Brice Makosso.

En décembre 2018, le président Denis Sassou-Nguesso a annoncé la mise sur pied d’une Haute Cour de Justice chargée de juger les ministres et les haut-commis de l’Etat mêlés aux détournements de deniers publics. Mais beaucoup de Congolais ne croient pas que le président de la République puisse y laisser passer ses enfants et autres membres de sa famille.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde