frenhaessw

Crise anglophone au Cameroun : le Royaume-Uni pour un dialogue "nécessaire et urgent"

La proposition a été faite hier par Boris Johnson, Secrétaire d‘État des Affaires étrangères et du Commonwealth. C‘était lors d’un entretien avec le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, en marge du sommet du Commonwealth qui se tient depuis lundi à Londres.

21 Avr 2018    

« Il y a nécessité urgente de poursuivre le dialogue, la décentralisation et le respect des droits humains dans les régions anglophones comme l’a déjà commencé à faire le président Paul Biya. Le Royaume-Uni soutiendra la paix, la prospérité et la sécurité pour nos amis au Cameroun », peut-on lire sur la page Twitter de Boris Johnson.

Une promesse faite après celle des États-Unis dont l’ambassadeur au Cameroun Peter Henry Barlerin, à l’issue d’une entrevue mercredi à Yaoundé avec Lejeune Mbella Mbella, ministre camerounais des Affaires extérieures. “Nous sommes prêts à aider, si c’est cela est voulu par les deux parties”, a indiqué Barlerin.

Et justement, il faut que les deux protagonistes le veuillent bien. En effet, les actes des séparatistes et certaines conditions ou restrictions de Yaoundé semblent de nature à envenimer l’atmosphère. Alors que les séparatistes multiplient les actes contre les positions de l’armée camerounaise (près de 20 agents de la force publique tués et), le gouvernement quant à lui fait montre d’une sorte d’intransigeance. « Nous pouvons toujours juguler la crise sans brûler, piller, violer, détruire. Le gouvernement est prêt à dialoguer avec ceux qui recherchent l’unité du Cameroun », déclaration en fin mars Atanga Ndji, ministre de la Décentralisation et du Développement local. Lequel a récemment sommé les séparatistes de déposer les armes, auquel cas, « c’est la loi qui suivra son cours ».

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde