frenhaessw

CAN 2019: Introduction de la VAR, un mal nécéssaire.

Tout arbitrage fait des heureux et des malheureux, et plus l'arbitrage est juste, plus il est accepté. L'abritrage du football a tendance à se sophistiquer avec l'avènement de la VAR. Et c'est en Egypte qu'elle fait beaucoup d'écho à cause de son introduction à mis parcours de la CAN.

16 Juil 2019    

 Pour la première fois de son histoire, les organisateurs de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) ont décidé d'introduire la VAR, de son acronyme anglais (Video Assistant Refree), pour assister les arbitres dans  l'abitrage  des matchs. Et l'honneur a été fait aux arbitres des quarts de finale de se faire aider  par le système de la VAR. En effet, c'est un dispositif d'assistance vidéo censé améliorer l'équité et la justice, diminuer les erreurs d'arbitrage et les comportements anti-sportif des joueurs.

En rappel, la première experience d'utilisation de la VAR dans une rencontre de football remonte à décembre 2016, lors de la Coupe du monde des clubs de la FIFA. C'était dans un match de démi finale arbitré par l'Hongrois Viktor Kassai et opposant l'Atlético Nacional aux Kashimars Antlers. Ce jour là Viktor Kassai accorda un pénalty aux Kashimars Antlers après un exercice de vérification des images vidéo de la VAR. Pendant la coupe du monde de 2018 en Russie, les trois arbitres de tous les matches etaient assistés par un arbitre assistant vidéo. Il y avait une équipe de techniciens vidéo plus un représentant FIFA qui depuis une salle de regie basée à moscou informait les diffuseurs et commentateurs de la raison du recours à la vidéo.

Depuis février 2019 le dispositif de la  la VAR est opérationnel dans tous les matchs de la Champions League.

Cet outil d'aide à l'arbitrage a fait son entrée dans le plus grand rendez-vous du football africain  pendant le match qui a opposé le  Bénin au Sénégal le mercredi 10 juillet 2019. Le jeune arbitre algérien Moustapha Ghorbal a eu recours à la vidéo de la VAR pour invalider deux  buts de l'attaquants Sénegalais Sadio Mané. Idem pour le deuxième match du jour qui a opposé le Nigeria à l'Afrique du Sud, le but d'égalisation du joueur sud-africain, Bongani Zungu  a été validé après consultation de la VAR par  l'arbitre Redouane Jiyed.

Des avis favorable à la VAR se lèvent pour rappeler à la CAF qu'il fallait rendre le dispositif opérationnel dès  l'entame de la competition. C'est le cas de Florent Ibengué, sélectionneur des léopards de la RDC qui estime que son équipe  ne serait pas éliminé si on  avait mis en place la VAR. Il y a aussi les Ghanéens qui pensent que l'erreur d'arbitrage  concernant l'invalidation du but de André Ayew lors des huitièmes de finale contre la Tunisie aurait pu être corrigée si la VAR couvrait l'évenement.

Mais en quoi consiste la contribution de l'arbitre assistant en charge de la VAR pendant le match? Quand faut il faire appel à la VAR?  Selon le règlement,  la VAR intervient dans seulement quatre situations qui sont: la validation ou l'invalidation d'un but, le doute sur un penalty, la sanction par un carton rouge, la vérification de l'identité d'un joueur sanctionné.

Si d'aucuns considèrent  la VAR une véritable aide à l'arbitrage, force est de reconnaitre que son utilisation peut parfois être problématique.

Dans un passé plus récent, le 31 mai 2019 , lors du match retour de la finale de la ligue des champions africaine qui a opposé l'Espérence de Tunis au  Wydad de Casablanca,  un incident lié à la VAR est vénu ébranlé un peu l'image de la CAF. Le Wydad qui était mené au score de 1-0 égalise à la 59ème minute. Cependant l'arbitre gambien Bakary Gassama refuse le but à la vue du drapeau levé de son assistant sur la touche. Les joueurs du Wydad exige à l'arbitre de consulter la VAR, comme il l'avait fait pour invalider un de leurs buts marqué pendant le match allé. La VAR n'étant pas disponible à cause de problèmes techniques, c'est une grande confusion qui s'empare du térrain et va durer plus d'une heure. Devant le refus du Wydad de reprendre le match,  l'arbitre sifle la fin du match et l'Espérence de Tunis est déclaré vainqueur de la champions league africaine. Quelques jours plustards le club tunisien voit sa victoire  annulé par la CAF et les deux équipes sont invités à rejouer le match sur un térrain neutre.

Si la VAR a pour but d' aider l'arbitre à prendre des bonnes décisions pendant d'arbitrage, il faut l'admettre  elle vient tuer en  partie l'autorité de l'arbitre sur le terrain. Le fait de marquer quelquefois  une pause pour visionner la vidéo de la VAR avant de décider casse et continuera de casser le rythme normale du jeux des matchs de football. La VAR est un mal, parce qu'elle fait souvent mal et nécéssaire parce qu'elle aide à regler beaucoup de problemes d'arbitrage.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde