frenhaessw

Minusca : retour du Tchad en RCA avec un contingent de 4 000 soldats

Le retour du Tchad au sein de la Minusca se marquerait par un contingent de 3 à 4 000 soldats, alors qu’il y a de cela deux ans le Tchad a retiré ses militaires de la même mission suite aux accusations graves de crimes en RCA. Le retour du Tchad se fait en un moment où  le pays est à nouveau mis en cause. En mai dernier, un rapport de l’ONU accuse le Tchad de crimes contre l’humanité commis en territoire centrafricain par son armée. 

18 Juil 2017    

La confirmation de ce nouveau déploiement a été faite par le président tchadien selon le journal Mondafrique, en contrepartie des récentes déclarations de son homologue centrafricain. Reconnaissant des efforts de l’armée tchadienne, le président centrafricain s’est même déplacé vers N’Djamena le 29 juin pour rassurer Deby de son soutien suite aux accusations de l’ONU indexant le contingent tchadien de crimes contre l’humanité.

En mai dernier, un rapport onusien de 400 pages a suscité une tension entre N’Djamena et New York. Le rapport onusien accusait l’armée tchadienne d’avoir commis 620 exactions entre 2003 et 2015 qui constituaient des crimes contre l’humanité.  L’ONU reproche à l’armée tchadienne des actes de viols, tortures, meurtre et pillage, qui ont aussitôt été rejetés par le Gouvernement tchadien par la voix de son ministre de la Justice. 

Par ailleurs, cette décision du Tchad de regagner le front de bataille en Centrafrique intervient alors que le pays veut réduire sa présence militaire sous régionale afin de redresser son économie affaiblie par la baisse du prix du pétrole depuis 2015. Lors d’un entretien le 25 juin dernier, le président tchadien a menacé de retirer son armée engagée au Mali dans la lutte contre le terrorisme en s’appuyant sur la crise économique et le manque de soutien des partenaires pour justifier son intention. 

Avec ndjamena24

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741