frenhaessw

Opérations de maintien de la paix : l'ONU veut passer le témoin à l’UA

Echaudé par la situation au Mali, en Centrafrique ou encore en RDC, l’ONU se prépare à déléguer les opérations de maintien de la paix à l’Union africaine. Un passage de témoin qui reste conditionné à la mise en place d’un processus de financement de ses opérations par les Nations Unies.

20 Jui 2017    
Opérations de maintien de la paix : l'ONU veut passer le témoin à l’UA (Crédits : Monusco)

Le Conseil de sécurité des Nations Unies vient d'examiner, le rapport du Secrétaire général portant sur les modalités envisagées pour le processus permettant l'autorisation d'opérations de paix de l'Union africaine (UA) ou encore la fourniture d'un appui de l'ONU à ces opérations, notamment sur le plan financier.

Modalités à fixer

La mise en place d'un cadre de coopération entre les deux organisations est suivi avec beaucoup d'intérêt par les membres du Conseil. Ces derniers ayant témoigné de l'intérêt croissant de la communauté internationale pour la mise en place d'un partenariat efficace entre les deux organisations. Une volonté de rapprochement qui s'explique par l'évolution de la situation sur le terrain, notamment au Mali, en Centrafrique ou encore en RDC.

Selon le rapport du Secrétaire général, « la communauté internationale doit être en mesure de répondre de façon adéquate et créative aux contextes sécuritaires dans le monde ». Conformément au rapport d'Antonio Guterres, « ce document propose un processus conjoint de planification et d'établissement du mandat des opérations de soutien à la paix de l'Union africaine autorisées par le Conseil de sécurité ». Un processus dont la mise en place vient après 6 mois de coordination et de coopération entre le Secrétariat des Nations Unies et la Commission de l'Union africaine.

Financer au lieu d'intervenir

Une plateforme est élaborée sur la base de l'examen conjoint UA-ONA des mécanismes de financements disponibles et d'accompagnement des opérations d'appui à la paix de l'UA autorisées par le Conseil de sécurité. En termes d'outils de financement, le SG de l'ONU a préconisé l'utilisation de fonds d'affectation spéciale alimentés par des contributions volontaires, le déblocage de subventions en cas de circonstance exceptionnelle ou de situation d'urgence, mutualiser le financement ou encore créer des missions hybrides.

Cette volonté de renforcer le volet maintien de la paix de l'UA vient après le « réchauffement » enregistrés dans les théâtres de guerre africains. L'Union africaine compte par ailleurs, des missions de maintien de la paix en Somalie et au Sud-Soudan. Alors que l'ONU est présente au Mali, Centrafrique, Sud- Soudan et en RDC, des zones où les casques bleus sont depuis le début 2017 dans la ligne de mire des différents groupes rebelles. Un renforcement des capacités militaires de l'UA permettrait à l'ONU d'éviter un déploiement de troupe en Afrique et les pertes humaines qui s'en suivent.

Avec latribune

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741