frenhaessw

Mali: la police saisit près de trois tonnes de cannabis

Au Mali, on en sait un peu plus sur l'origine du cannabis saisi par l’Office central des stupéfiants. Les policiers, qui ont communiqué vendredi 6 avril sur le sujet, ont détecté près de trois tonnes de drogue à bord d’un camion-remorque, près de Bamako. La drogue viendrait du Ghana.

08 Avr 2018    
Contrôle de police dans le centre-ville de Bamako, Mali Contrôle de police dans le centre-ville de Bamako, Mali

La drogue était cachée dans un camion spécialement aménagé. A la surface du chargement, on trouvait du charbon et du bois de chauffage. Tout au fond, près de trois tonnes de cannabis. L’Office centrale des stupéfiants, spécialisé dans la lutte contre la drogue, dirigé par le colonel Adama Tounkara, est formel : le camion vient du Ghana. C’est dans ce pays qu’est cultivée une grande partie du cannabis qui circule dans la sous-région. On cite deux villes situées à l’ouest du Ghana.

Production intensive

Sur place, le climat chaud et humide est idéal pour la culture du cannabis. La production est intensive. Selon les spécialistes, non seulement au Ghana on cultive une bonne partie du cannabis qui circule en Afrique de l’Ouest, mais c’est également dans ce pays qu’on conditionne cette drogue, notamment dans les villes de Tema, Kumasi et Accra.

Fausses plaques d'immatriculation

Des ressortissants des pays de la sous-région font partie du réseau des trafiquants. Et pour traverser les pays sans éveiller de soupçon, les transporteurs circulent souvent avec de fausses plaques d’immatriculation.

Avec rfi

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741